LBO : Une specificité Française...

LBO : une spécificité française ?

Le LBO, de l’anglais Leverage Buy Out, est une technique financière née aux États-Unis dans les années 70, et apparue en France au début des années 80.

Ces opérations, dont les niveaux de rentabilité atteignent des sommets, parfois jusqu’à 50 % (à comparer avec une inflation à 2 %) sont aussi de plus en plus court-termistes ; les entreprises sont considérées comme de véritables marchandises que les fonds d’investissement s’échangent de plus en plus vite, pour une valorisation optimale des capitaux investis.

Depuis la crise Internet des années 2000, ces opérations se sont considérablement renforcées en France et dans le monde, en raison notamment de l’afflux de liquidités et de faibles taux d’intérêt.

On connaît actuellement une croissance massive du phénomène LBO, qui participe d’une situation de spéculation financière exponentielle. Les syndicats américains parlent d’un bond de 70 % en 2006 par rapport à 2005, soit des transactions de fonds LBO qui ont atteint 600 milliards de dollars.

Le poids des fonds d’investissement aux États-Unis représente plus de 25 % de l’économie, contre déjà 11 % en France. Avec leurs capacités financières de plus en plus importantes, ces fonds seront tout à fait capables demain de s’attaquer aux grandes entreprises y compris celles du CAC 40.