Tribunes


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 9 juillet 2012
par  Collectif LBO

Juillet 2012 "L’activité syndicale serait-elle devenue le crime du siècle ?"

Lettre ouverte à Monsieur le président de la République François Hollande.
9 juillet 2012 "L’activité syndicale serait-elle devenue le crime du siècle ?"
En ce jour de conférence sociale, nous nous félicitons de votre initiative et de votre intérêt pour les revendications syndicales ; parmi les thèmes (...)

jeudi 1er janvier 2009
par  Collectif LBO

Patrons piégés, capitalistes menacés ? Une solution : la démocratisation !

Patrons piégés, capitalistes menacés ? Une solution : la démocratisation !
Dans toutes les périodes d’importants déséquilibres et de fortes instabilités, se pose la question du risque : risque d’explosion sociale, d’insurrections, voire de révolutions ; avec le danger d’une remise en cause rapide de (...)

lundi 24 novembre 2008
par  Collectif LBO

Novembre 2008, LBO : La Prochaine Crise ?

Paris, le 24 novembre 2008 Lettre ouverte au Président de la République Française & Président de l’Union Européenne – monsieur Nicolas SARKOZY LBO : LA PROCHAINE CRISE ?
Monsieur le Président,
La prochaine crise viendra-t-elle des LBO ? Cette question mérite d’être posée, du fait de l’importance (...)

jeudi 20 décembre 2007
par  Collectif LBO

Pourquoi et comment réguler la finance ?

Pourquoi et comment réguler la finance ?
Le capitalisme a évolué au fil de l’histoire : depuis une vingtaine d’années, nous parlons de capitalisme financier, reposant sur le concept fondamental de “shareholder value“, avec la sur-création de valeur pour l’actionnaire qui donne toujours plus de pouvoir (...)

samedi 1er décembre 2007
par  Collectif LBO

Décembre 2007, Lettre ouverte au Président de l’AFIC

Lettre ouverte au Président de l’AFIC* – monsieur Eddie MISRAHI
Nous faisons suite à notre bref échange à l’issue du « débat » organisé le 5 décembre 2007 à l’université PARIS-DAUPHINE.
Nous vous confirmons tout d’abord que nous sommes très surpris par les propos que vous avez tenus dans le FINANCIAL TIMES (...)