La place des militants de Greenpeace n’est pas en prison.

mercredi 30 octobre 2019
par  Attac France
popularité : 5%

Attac soutient pleinement les militants de Greenpeace qui ont alerté les pouvoirs publics et les citoyens, le 12 octobre 2017, à propos des failles du système de sécurité dans la centrale de Cattenom, située à une trentaine de kilomètres de Metz. Plus globalement, nous remercions Greenpeace d’avoir (...)



Commentaires