Jean-Baptiste Eyraud passé à tabac par les CRS : deux côtes cassées, silence radio ?

mardi 22 octobre 2013
par  Otetard
popularité : 8%

Ce qui s'est passé samedi après-midi place de la République à Paris est à la fois banal et indigne. Banal parce que la répression contre les mouvements sociaux est devenue une routine quotidienne dans notre pays, sous Manuel Valls comme sous Brice Hortefeux, et en particulier contre les sans (...)



Commentaires